Atelier géohistorique

_______________________________________

L’atelier Haut Adour – étape 3 des rencontres-ateliers « Des données aux plateformes géo-historiques en accès libre »

– 3-8 juin 2024
à Bagnères-de-Bigorre et Campan (Hautes-Pyrénées)

L’atelier Haut Adour constitue l’étape 3 des rencontres-ateliers du Consortium Huma-Num Projets Time Machine « Des données aux plateformes géohistoriques en accès libre ».. Cet atelier de géohistoire s’adresse aux chercheurs et étudiants qui spatialisent des données historiques ou archéologiques.  Il se tiendra à  Bagnères-de-Bigorre et Campan dans les Hautes-Pyrénées, à 20 km au sud de Tarbes.

Cet atelier se propose d’explorer, durant une semaine intensive de pratiques et de réflexions, différents aspects des données géohistoriques, depuis leurs traitements jusqu’à leurs diffusions dans le contexte numérique de la science ouverte et participative. On abordera ces questionnements sous l’angle d’un objet structurant : l’eau et les lectures numériques qu’il est possible d’en faire.

Cette semaine sera construite autour d’une série d’ateliers pratiques et de terrains relatifs à la collecte des données (cartes anciennes, données géohistoriques, drones, scan 3D, GPS…), à leurs structuration et analyse (analyse spatiale, traitement de données massives, IA…) et enfin à leur redistribution (web SIG, dépôt de données…). Le programme sera complété par des conférences de chercheurs confirmés autour de projets de recherche issus de différents contextes et/ou autour de retours d’expérience. Durant la semaine, un atelier participatif autour de la géohistoire locale sera mené en concertation avec le tissu associatif et les habitants.

→ Candidatures : Les candidatures sont ouvertes à compter du 18 mars jusqu’au 30 avril 2024. Il est demandé une connaissance minimum dans le domaine des SIG.

L’ensemble des frais durant le séjour (repas, logement, déplacements sur place) sont pris en charge par l’organisation. L’effectif envisagé, outre la quinzaine d’intervenants/communicants, est de 15 personnes, retenues sur dossier. Une description succincte du projet de recherche en cours (1 page) est souhaitable, ainsi que l’aspect du projet en prise avec les questionnements (une demi-page). Pour les étudiants, une lettre d’appui des encadrantes et encadrants sera à joindre au dossier. Cette description et ce dossier seront déposés sur le site de l’atelier : https://ptmhautadour.sciencesconf.org/

Des bourses pour la prise en charge complète du séjour et du voyage peuvent être accordées sur demande, en cas de besoin et en fonction du dossier.

_______________
Cet atelier est organisé à l’initiative conjointe :

  • du consortium de l’IR* Huma-Num Projets Time Machine (Cst PTM),
  • de l’Observatoire pour l’Archéologie et le Patrimoine en Haute-Bigorre (OAPHB),
  • du laboratoire Dynamiques Patrimoniales et Culturelles (DYPAC),
  • de l’UMR ArScAn (Programme ArchéoFab),
  • de l’UMR Géographie cité,
  • de la plateforme géomatique de l’EHESS,
  • de l’UMR 7266 LIttoral ENvironnement et Sociétés (LIENSs)
  • de la Toulouse School of Economics (TSE),
  • du CRIHAM (Université de Limoges),
  • du Groupe de Travail Systèmes de Peuplement dans le Temps Long (SPTL) du Labex Dynamite,
  • de La MSH Mondes et du projet « Fabrique Numérique du Passé » (FNP).

Il profite du soutien

  • de l’observatoire du pic du midi Pyrénées (OPM),
  • du Club Alpin Français section Bagnères,
  • de l’association les Rigoles de Gaye,
  • de l’association Pierre des Esclozes,
  • de l’association les Sentiers de Campans,
  • de l’association La Grange Foraine du Hourcq,
  • de la société Semetherm de Bagnères-de Bigorre.


Citer ce billet
Agnès CHARPENTIER (2024, 20 mars). Atelier géohistorique. Techniques au Top. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w1sg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.