À propos

La recherche en histoire et en archéologie se développe aujourd’hui à la fois dans l’interdisciplinarité et les nouvelles technologies. Différentes formations existent dans chaque spécialité ou encore dans l’utilisation générique de logiciels spécifiques (photographie, DAO, bases de données, SIG, etc.), mais aucune d’elles ne permet de rendre compte de l’ensemble des méthodes et techniques existantes, et adaptables à nos besoins, ni surtout de choisir l’application ou l’outil le plus adapté aux conditions de l’étude envisagée – qu’il s’agisse de l’apport d’une discipline particulière (archéométrie, géophysique, géomorphologie), de fonctionnalités attributives d’un logiciel ou d’un appareil (en photographie ou en DAO, en traitement et analyse de données), ou encore de plateformes web en développement actuel (pour répondre notamment à la volonté d’« Open Science » ou de « Creative Commons » de nos tutelles).

Le carnet dérive d’une exigence de l’actualité : il vise à présenter et faire connaître aussi bien des experts dans un domaine très spécialisé que les méthodes et les techniques émergentes appliquées au monde de la recherche, outils nécessaires aujourd’hui à un meilleur développement des projets scientifiques. Son but est de décloisonner les disciplines afin d’optimiser aussi bien les ressources primaires que l’exploitation des résultats de la recherche. Il s’appuie pour cela sur les séances d’un séminaire mensuel de 2h, en alternant des présentations théoriques et des interventions plus pratiques : retours d’expérience, ateliers d’activités pratiques, visites de laboratoires spécifiques.

Le carnet se veut ouvert et en constante évolution, notamment grâce à une démarche volontaire de veille permanente aux nouvelles approches et technologies en humanités numériques. Il s’adresse aussi bien aux jeunes chercheurs (masters, doctorants) qu’aux membres statutaires des universités et du Cnrs (techniciens, ingénieurs, chercheurs, enseignants-chercheurs) participant à des missions archéologiques ou documentaires, quel que soit le lieu de la mission, en métropole ou à l’étranger.

Les thématiques abordées concerneront aussi bien l’imagerie numérique (photo aérienne / topographie / photogrammétrie / réalité augmentée), l’archéologie du bâti, l’archéométrie des artefacts (des savoir-faire à la conservation) que l’optimisation des ressources numériques (gestion d’archives, bases de données, géomatique, SIG, WebSIG) et les Science participative / OpenScience / Creative Commons, ou encore la valorisation (films, expositions, manifestations culturelles, médiation culturelle).

________________

Today’s research in the field of history & archaeology improves both interdisciplinary and new technologies. Various training courses are available to users in various specialities and even more in the generic use of specific software (photography, CAD, databases, GIS, etc.), but there is no option of having an overall account of what kind of methods and techniques may be currently adapted to our needs, nor of helping us choosing a software or a working tool rather than another that would be more suitable under such conditions of study. What would provide archaeometry, geophysics, geomorphology or geomatics analysis to our field data, or even specific functions of a software or an apparatus such as a camera – to work on CAD, or in data processing, and even more on web platforms, as a direct response to our institutions about Open Science and Creative Commons?

This blog is a matter of current events. Its purpose is to present et get to know both experts in their respective fields within the scientific sectors and emerging methods and techniques applied to the scientific world, all working tools actually needed to better develop research as a whole. It aims to break down barriers between the disciplines in order to optimise both primary resource and research results to be used and exploited.

The blog is meant to be open and ever changing, thanks to a will intent attitude that relies on a permanent watch on new approach and technologies in Digital Humanities. It is aimed at young researchers (masters, phd) as well as at professionals and statutory members of the universities and the cnrs in active archaeological or documentary operations, whatever the place, mainland or abroad.

The topics covered will involve Digital Imaging (aerial photograph, topography, photogrammetry system, augmented reality), building archaeology, artefacts archaeometry (from know-how to preservation), digital resource optimisation (archive management, databases, geomatics, GIS, WebGIS) as well as participative science – Open Science, Creative Commons – and valorisation (film, exhibition, cultural events and mediations)

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search