– Le scan laser dans l’étude architecturale –

Quentin FAVRÉ (doct. Centre André Chastel) – L’utilisation du scan laser pour l’étude architecturale de l’église Saint-Pierre de Chartres

• Séminaire TechnicoTop 2023-2024 • Techniques émergentes appliquées au monde de la recherche en histoire et archéologie •

→ vendredi 1er mars 2024    Archéologie du bâti : nouvelles technologies et relevés traditionnels

De l’abbaye chartraine de Saint-Père-en-Vallée, l’église Saint-Pierre est un des derniers vestiges en élévation. Long de près de 90 mètres, il s’agit du deuxième plus grand édifice religieux chartrain. Moins documenté que la cathédrale voisine, l’édifice est pourtant un témoin important de l’architecture romane et gothique de l’ouest de la France. Sa construction s’étend sur près de 300 ans, exposant l’évolution de l’architecture dans la région chartraine entre le début du XIe siècle et la fin du XIIIe siècle.

La réalisation de deux scans 3D utilisant la technologie laser fut à l’origine de l’examen de l’ensemble architectural du monument. En effet, la maquette 3D rassemble les élévations de l’extérieur et de l’intérieur de l’édifice, mais aussi la charpente du comble. Cette maquette permet une multitude d’observations comme la réalisation de mesures précises, l’analyse mécanique de la structure, les connexions entre les différentes phases de chantier ou encore la réalisation de relevés archéologiques du bâti. Ainsi, en association des techniques de recherches plus traditionnelles en histoire de l’art et en archéologie, la numérique permet de considérablement renouveler l’étude de l’ancienne église Saint-Père de Chartres.

→ Quentin Favré est doctorant en histoire de l’art au Centre André-Chastel de Sorbonne Université depuis 2021 et à ce titre lauréat d’un contrat doctoral OPUS.  Sa thèse vise à étudier l’ancienne abbatiale Saint-Père de Chartres en Eure-et-Loir en s’appuyant sur le scanner complet de l’église afin de la comparer avec d’autres édifices de la région ou plus éloignés.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Fabienne Dugast (1 mars 2024). – Le scan laser dans l’étude architecturale –. Techniques au Top. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/vw9w


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.