– L’artisanat du verre au haut Moyen Âge

Inès PACTAT (UMR TRACES, Toulouse / UMR Iramat, Orléans) – L’artisanat du verre au haut Moyen Âge, temps d’innovations et de mutations

• Séminaire TechnicoTop 2023-2024 • Techniques émergentes appliquées au monde de la recherche en histoire et archéologie •

→ vendredi 12 janvier 2024    L’analyse du verre

La fin du premier millénaire de notre ère marque un tournant majeur dans l’histoire du verre, avec la maîtrise, pour la première fois, de la totalité de la chaîne opératoire du matériau par les verriers occidentaux. L’abandon progressif du système de production de tradition antique et l’adoption de nouveaux procédés jalonnent cette période de transition. Encore méconnu il y a quelques années en raison de la rareté des vestiges archéologiques, l’artisanat verrier alto-médiéval se dévoile peu à peu grâce à une approche interdisciplinaire, alliant archéologie, archéométrie, histoire et expérimentation. C’est désormais tout un pan de l’évolution de l’industrie verrière que l’on peut appréhender, révélant à la fois le caractère résilient et les capacités d’innovations des verriers du Moyen Âge. L’apparition et la circulation des techniques verrières en Europe à l’aube de l’an Mil seront au cœur du propos de cette communication, qui s’attachera également à présenter les méthodes mises en œuvre, leurs limites et les résultats obtenus.

Gobelet tronconique à bandeaux, Vacquiers (31), Xe-XIIe siècle © I. Pactat
→ Inès Pactat  est actuellement post-doctorante au sein du LabEx “Structuration des Mondes Sociaux” et a rejoint le projet TERRAE – Archéologie et histoire des sociétés médiévales méridionales. Elle travaille depuis plus d’une douzaine d’années sur des thématiques liées à la production et à la consommation du matériau verre au haut Moyen Âge. Elle s’attache à caractériser et à comprendre le changement de système de production du verre opéré à cette période en Europe occidentale, selon une approche interdisciplinaire. Cette recherche a notamment fait l’objet d’une thèse de doctorat en archéologie sur “L’activité verrière en France du VIIIe au XIe siècle : résilience et mutations d’une production artisanale”, sous la direction de Philippe Barral et de Danièle Foy,  et soutenue en 2020 à l’Université de Franche-Comté. Elle a également pu poursuivre ses travaux sur le littoral nord-croate et les Pyrénées à l’occasion de sa participation au projet ERC GlassRoutes (2018-2020).

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Fabienne Dugast (12 janvier 2024). – L’artisanat du verre au haut Moyen Âge. Techniques au Top. Consulté le 21 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/vjsd


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.